Archives de catégorie : Non classé

Fin de Saison 2017

Même refrain que l’année dernière : fin de saison 2016. Mais cette fois la conclusion change. Oui j’ai repris via des footings matinaux pendant les vacances au camping, oui je me suis re-fait mal au dos après, NON, je n’ai pas réussi à me re-projeter sur Saint Lunaire pourtant je suis bien déjà inscris. Un DNS de plus pour cette saison 2017 donc.

Depuis début août, je m’étais reporté sur une prépa pour venir me re-tester avec un niveau potable sur le Duathlon de Saint Sulpice. Pendant les vacances, j’avais pas mal reussi à suivre le plan, moins pendant le camping, mais les footings matinaux sont également un travail intéressant. Ensuite, le dos est revenu se faire sentir, le boulot est revenu bousculé les disponibilités pour s’entrainer……

Bref, pour suivre les conseils du dernier osteo, je pense que je vais bien arrêter 2017 là. Saison qui au final n’a jamais vraiment commencé : un DNF, un finish dans la douleur, puis des DNS. Cela me rend très triste de bâcher le Duathlon de Saint sulpice…. Ma conclusion fin 2016 était : retour sur les M et sur les Duathlons…. Résultat 2017 : 0 M et 0 Duathlon….. Il y a de quoi s’interroger.

Au final, je pense que le problème ne vient pas que du dos, ou que ce dernier n’est peut être pas l’élément déclencheur.

La tête n’y est pas & beaucoup de fatigue (je me couche trop tard) –> blessure facilitée notamment au dos -> pas d’entrainement par blessure et par manque de dispo -> saison impossible à mener.

Et oui comme toujours, j’ai besoin d’avoir une tête bien ordonnée et sereine pour réussir à aborder le sport tranquillement à côté. Et pour 2018 ?, vu que maintenant mon regard se projette dans cette direction…

Même phrase qu’il y a un ans : retour des triathlon M que j’adore, retour des duathlon et si possible retour sur un évènement international de ce type (mais là faut que le niveau revienne). Mais pour commencer tout ça, reprise PROGRESSIVE, pour tenter de ne pas se re-blesser immédiatement (d’où la fin de saison, marre de me faire mal).

Oui mais. Serais assez serein pour mener une telle saison ? La tête sera t-elle libérée ? Est-ce que je vais avoir assez de visibilité pour pouvoir avoir un semblant de planification ? Vais-je retrouver des soirées et week end  ou le boulot m’occupera un peu mois (donc moins de fatigue) ?

Tant de barrière possible pour avoir un retour à une saison que je rêve. 2018 sera t-elle une 3ème « no saison » d’affilée ? Les barrière semblent nombreuses pour le moment. J’espère que la fin de l’année me permettra d’en lever certains pour pouvoir me projeter enfin sereinement sur une saison normale.

Un petit point sur ma situation

Je reprends du clavier pour le CR de mon 1er triathlon 2016. Avant d’attaquer proprement dit ce CR, qui sera donc dans le prochain article. Je voulais en effet refaire un peu un point sur ma situation, et donc expliquer mon absence ces derniers temps….

On peut le dire, peu de news sur ce blog pour mes saisons 2015 et 2016. Je vais tenter d’y ajouter des mini-articles à posteriori, ce qui est toujours un peu compliqué. Mais la raison est simple: professionnelle; je suis en train de me lancer dans une grosse aventure, un gros challenge : je suis en train de créer ma propre société, ralliant toutes mes passions, la techno et le sport. J’ai d’abord fait ça en // du boulot, et les choses se sont accélérées, officialisées, me voilà donc maintenant à temps plein sur ce superbe projet : Tech4Race.

Point de vue entrainement :

En 2015, j’avais réussi à me faire un entrainement quasi comme si de rien n’était. Cela avait abouti sur un Ironman non achevé, je m’étais alors rattrapé sur une très bon Half à saint lunaire (où j’ai réussi à me faire mal à pied, ça faisait longtemps sur ce format). J’étais donc resté sur un avis mitigé sur ma saison 2015 : beaucoup d’entrainement pour peu de chose. il y a quelque chose d’autres qui me bloque sur longue distance. Je n’arrive pas à m’y exprimer à mon niveau. Sur iron, ça ne marche pas, sur half, c’est une fois sur 3. Parfois ça passe parfois non (difficile de se faire mal sur la cap, je rentre vite dans un faux rythme). Sur M, distance naturelle, quand la vitesse est là, cela me plait et j’arrive à me faire très souvent mal à pied… Dinan 2015 reste très bon à ce niveau. Sinon point de vue CAP, on oublie tout doucement d’aller améliorer son meilleur temps sur 10km. C’est donc sur semi que je tente maintenant de me faire plaisir.  Chose faite à St Gille en Mars 2016, mais c’est encore améliorable (bien ralenti sur la seconde moitié).

D’un point de vue analytique, fixons donc les choses, beaucoup moins de charge en 2016 (pas d’ironman, pas de gros objectif, et pas de régularité au programme). La courbe TSS parle d’elle même :

TSS 2015 vs 2016

On peu donc voir qu’après le tri par equipe de coetquidan (dut avril), j’ai traversé 1 mois difficile (bronchite persistante). J’ai réussi à reprendre l’entrainement pour tenter de remonter un peu la forme pour le 70.3 d’Aix. Ce dernier, s’est déroulé dans des conditions difficiles (natation annulé), et je n’ai pas réussi à envoyer à pied. Derrière ça, un mois de mais vide. Mon projet d’entreprise s’est accéléré, et je travaillé encore en //, bref peu de temps pour le sport… J’ai repris à temps mi Juin, pour re-tenter une petite montée en forme pour l’IronBreizh (un half local, vue le nom, c’est pas en corse). J’ai retrouvé des sensations juste à temps en natation et en vélo. A pieds, j’ai eu du mal à retrouver ma vitesse de fractionné, mais j’espéré qu’une allure de 4min/km était quand même tenable…… La suite dans le CR tout chaud qui arrive !

Half-Breizhman ou comment gérer sa course encore une (dernière) fois à l’envers…

Breizhman 2014 – Paimpont

 

Nous voilà donc arriver sur le beau site de paimpont pour cette édition 2014. Le cadre est sympa. On comprend pas trop comment sont découpés les zones sur l’herbe devant l’abbaye mais c ‘est beau !

Le dossard est récupéré. 4ème l’année dernière je ne sais pas comment se déroulera la course cette année. En 2013, c’était assez ouvert, cette année difficile de savoir, peu de fort breton mais beaucoup d’étranger (enfin de français pas breton), le charme d’une épreuve estivale quoi.

Le but 1er de cette course est avant tout de réussir à enfin sortir une course à pied potable (par rapport à mon niveau) sur tri longue distance. Etant un format cd*2 (et donc pas vraiment un half), c’est aussi une bonne occasion de se tester un peu en natation.

Natation

Le plan d’eau

Le départ est très conviviale comme l’année dernière. Les athlètes sont beaucoup plus détendu en été…. Il y a aussi beaucoup de place, bref, il n’y aura pas de coup, tout pour réussir à poser très tôt sa nage.

On ne voit pas dans l’eau, mais l’eau et le plan d’eau est très agréable. 2 boucles sans sortie, on longue l’abbaye depuis l’eau, c’est assez sympathique cette vue depuis l’eau. J’ai l’impression de bien nager. Je trouve un rythme 2-3 respirations que me convient bien. Un peu tendance à me décaler à droite sur les longues lignes droites mais je tente au maximum de rester à distance constante d’un athlète sur ma gauche. Tout va assez bien, c’est long mais ça va encore….

On arrive au bout, 43min15sec pour 2800m ! 20ème temps. Belle perf, le but était d’être sous les 50 min, le but est atteint (en vue d’un ironman au plus proche de l’heure… le 1h05 semble jouable… à condition d’avoir un plan d’au calme, et pas trop de coup….).

Le Vélo (n’est pas assez diesel)

Malgré toutes mes conclusions sur ces distances, je part à bloc, encore une fois. Cette fois, j’ai le retour direct de visu sur ce fait : 270W, moyenne qui sera tenu sur tout le 1er tour (20km par tour).
Il faut normalement, pour mon niveau, sortir 250W de moyenne…. je suis environ à 280w de moyenne sur cd…. Mais pourtant j’ai vu, et j’ai continué à délivrer ça sur tout le 1er tour…. Encore une fois, j’espère que ça va passer ? On sait pourtant bien que sur une course à pied, faire ça mène à la cata…. sur vélo… on devrait le savoir aussi…. Certes une personne qui me suivait à 3, 4 mètres m’a un peu poussé psychologiquement….

Au début du second tour, je vois donc, 270w de moyenne, 37 de moyenne. Il faut se calmer. Mais là, ce sont les conditions de courses qui vont encore jouer… Et c’est vrai que je prends du plaisir à cette vitesse…. Je rattrape un mec qui s’accroche un peu à me roue, et me passe dès que je ralentis un peu pour se mettre devant moi… Mais je suis pas là pour passer des relais moi !!!! Il se retrouve à 2 derrière moi. Je repasse à chaque fois, mais non.. Bref, encore une cartouche inutile, je place une grosse accélération…. Il y a quelques mètres entre nous… je les tiens, on arrive sur la petite montée, je maintiens l’effort, je les fait totalement exploser… ouf tranquil, mais que d’effort inutile encore. Au passage, le mec qui me suivait à distance à peu près réglo depuis le début à lui aussi exploser…. comme quoi ils allaient trop vite, sans gérer (et moi !!! ???)

Au début du 3ème tour, je suis donc toujours dans les environs de 265W de moyenne, toujours proche des 37 de moyennes. C’est au milieu de ce 3ème tour que je vais commencer à caler. Le dernier tier en trop habituel. Ca se fait… Dans le dernier tour, je vois que je suis meme pas à puissance Ironman (220w-230w)… encore mal géré mon effort…. Peu de monde, le trou a été fait. Un mec de Nanterre me reprend quand même sur la fin du vélo. (au regard des classement, il était sorti en meme temps que moi de la natation, il me met donc 1 minute en vélo, mais je ne l’ai jamais vu, ce mec sait gérer … ! il va d’ailleurs enchainer une très très bonne course à pied pour finir 2ème … oui j’ai vu passé le 2ème…. Ca me rappelle l’année dernière où un de ces collègues de club avait aussi fait une très bonne cap pour finir 2ème, il m’avait repris à pied).

2h16min11sec pour 80km ! 6ème temps. Derrière ce beau chrono, l’effort a été une é-nième fois très très mal géré. Ma d’amour m’annonce 10ème à l’entrée du parc.

La  cap (ne reflète pas mon niveau)

Et oui une fois de plus je vais m’écraser sur la cap. Je voulais viser les 1h20 à 1h30. Vu la chaleur, les 1h25 à 1h30 seraient pas mal (les meilleurs temps seront dans cette fourchette).

Je commence bien. Premier tour (5km) dans une allure de 4min10/km. Je n’arrive plus à prendre de gel ou autres. J’ai peu être trop chargé en vélo (ou trop dosé mes bidons), car j’ai plus une envie d’eau pure, à point c’est tout ! Bizarrement j’ai l’impression de ne pas assez envoyer, pourtant cette moyenne est très bien, il faut que je calme mes envies de vitesse ?

Ca va commencer à se gâter. Un point de côté apparait (c’est rare). J’ai beaucoup de mal à le faire disparaitre. Je marche un peu… Il revient dès que j’accélère. Au 3ème tour, il ne se montrera pas trop, mais mon rythme a été coupé… Il reviendra sur le 4ème tour. Dans ce dernier tour, j’ai perdu le moral, j’ai l’impression d’avoir été doublé par une tonne de monde… je dois surement être dans les 20 maintenant. 6min/km au dernier tour : no comment.

1h42min30sec pour 20km, 33ème temps.

J’arrive sur la ligne. Je prends mon Léo, et il fini à pied à côté de moi pour franchir la ligne. Le speaker m’annonce 13ème ! Très surpris de n’avoir perdu que 4 place. Les personnes qui m’ont doublés sur mes 2 derniers tours devaient surement avoir un tour de moins.

Je finis bien, mais le bide un peu explosé. Je n’avais pas reçu les gels que j’utiliserai à Barcelone (donc pas testé) et j’ai acheté de l’isostar à l’arrache la veille…; je crois que ca m’a retourné un peu (trop pris sur le vélo ?), ou j’ai trop dosé mes gourdes…. Le point de côté viendrait de ça ?

Au final, content, oui je suis 13ème.. Je pense que sur une épreuve plus relevé, j’aurai payé un peu plus chère dans le classement ma cap désastreuse.

Ce qui fait mal, c’est q’avec le temps que je voulais faire en cap, j’aurai été très proche du podium, 6ème avec un 1h25…. à 2,3 min du podium dans ce cas (et du mec de Nanterre :-)). Ce n’est pas une nouveauté, je me suis une fois de plus, sur longue distance, explosé à vélo.

Analyse

Mes analyses passés (que j’ai pas encore appliqué apparement) étaient simple : « J’envois trop à vélo ».

Ce que j’oublais c’est que j’envoyais tellement trop que je craqué même sur le dernier tiers vélo. Un half c’est pas 40km à allure presque cd et on voit après !

Breizhman2014-Puissance

Car au final quand on voit les chiffres globaux, la moyenne est bonne : dans les 240-250w. Donc l’effort au global est finalement bon. La découpe de l’effort l’est beaucoup moins….

Il faut donc envoyer moins, mais seulement au début, bref, gérer ça de manière constante. Et normalement, le temps vélo sera le même, voir un peu mieux (car pas de coût de bambou). Bref, psychologiquement je devrais accepter ça encore plus facilement !! Allez moins vite au début pour garder cette vitesse là tout le temps, c’est pourtant simple !

==> Solution ?

– Œillère pour ne pas faire n’importe quoi en regardant les autres 🙂
– Une montre qui sonne si mon watt moyen est trop élevé ? Cela devrait m’aider sur le début du vélo, à me calmer, et prendre la mesure de l’évènement.

Pour la cap, peut de chose à dire. Tant que je ne gère pas le vélo convenablement, on peut pas voir, si j’ai la capacité à sortir des temps corrects ou pas…

Prochaine répétition ?

Il n’y en aura pas. Je n’ai pas trouvé de Half Mi aout. J’ai choisi de faire un début de saison sans première répétition, car axé sur des gros Duathlons, on ne reviendra pas la dessus. Bref, sur ironman, il y a encore moins le choix, il faudra gérer….

Half de Saint Lunaire : décu mais encourageant….

Oui, à chaud un sentiment de déception prédomine. J’ai craqué à pied, (encore), mais cette fois c’est un mal de dos qui s’est réveillé à mi course.

Je savais la course très relevé, je savais qu’en étant très fort un top 20 aurait pu être envisageable, mais je pensais que le top 30 serait normalement là…

Après le 11ème km, j’ai perdu pratiquement 1min au km…. Avant j’étais bien parti sur une base d’1h30. Je voulais pas tenter mieux (j’en serai théoriquement capable vu mon niveau à pied en cap pur), mais j’ai tellement eu de déception sur half, que je voulais voir comment je tenais sur la durée…. Le tableau d’allure de ma garmin (non oublié cette fois) est catégorique, j’ai craqué.

Retour sur la course.

Samedi : on fait l’aller retour pour aller chercher le dossard, beacoup de vent sur place, mais l’orientation sera diffirente demain , la mer devrait être plus calme. Le petit Léo n’est pas au mieux, mais il viendra bien dimanche avec sa maman, histoire de franchir la ligne avec son papa.

Dimanche: lever 5h30….. déjeuner, on se prépare, l’heure tourne, dès qu’on a un petit on est à la bourre…. On arrive sur place, 10 min avant la fermeture du parc, mais ca va, la queue pour entre est longue. On trouve une place tout prêt du remblais, Léo aura sa voiture « change » tout proche. On se prépare….

Natation:

Avec ruben on décide partir sur la droite pour éviter la baston. Une fois dans l’eau je me rend compte que le courant (du au vent venant d’ouest donc de la gauche ?) nous pousse sur la droite. JE tente de rectifier le tire pour retourner vers la bouée plus sur ma gauche… Ca bastonne pas mal sur le premier tour… SUr la première bouée, on se rentre tous dedans, un mec m’engeule, je crois avoir enlever ces lunettes d’après ce que je comprends…. pas fait exprés, on est tous les un sur les autres….. Sortie à l’australienne, je suis pas trop mal placé… mais j’ai pas eu beaucoup de sensation sur cette 1ère boucle….. Je sais que mes résultats en mer sont toujours plus décevant. La deuxième boucle se passe un peu mieux… Longue remontée vers la plage…. Je suis dans le parc… ma d’amour m’annonce dans les 50-60… C’est pas mal.

38min28, 57ème temps.

J’étais venu pour m’approcher au plus des 32min voir un peu mieux (déjà fait 32min35 au tribreizh 2012). Mais bon, la mer bougeait pas mal, on avait du mal à voir les bouées, le courant a géné tout le monde, au même tribreizh ils étaient 12 sous les 30min, içi avec un très beau plateau, ils sont que 1…. Bref, le résultat est pas mal, mais les progrès sont tout de même difficilement perceptible sur ce coup… On dira continuité..

Vélo:

Je prends mon bike, je n’ai pas mis de vêtement par dessus mon singlet…. une erreur peut être ? (mal de dos = coup de froid ?)
Je remonte vite du monde (trop vite ?). Les 2 premiers tours se feront sur du quasi 37 de moyenne… SUr ces 2 premiers tours, je garde une distance à peu près constante avec certaines personnes de la tête de course (je croise arnaud souvant au même endroit sur les 2 tours).

Par contre, impossible de m’alimenter… j’ai pris du solide (barre) sur le vélo, mais quand je pousse comme ça, je suis incapable de macher…. Faudra tourner qu’aux gels aussi bien à vélo qu’à pied sur half… Mes gourdes étant rempli d’Hydrixir, je pense tenir en énergie tout de même.

A la fin du 2ème tour, je suis environ 21 ou 22….

Le 3ème tour ? C’est autre chose…. Je commence à tirer… Le vent s’est un peu plus levé…. Je vais me faire rattrapper par un groupe de 5,6 dans la partie à relance…. (que des mecs que j’ai doublé avant…) … Je ne dirais pas que ce sont tous de drafteurs… il était difficile de se séparer dans cette partie… Mais après sur les longues lignes droite 3 d’entre eux avaient l’air de continuer de s’aimer.. m’enfin…

Bref, 3ème tour difficile.. la moyenne va descendre sur les 36 au final….. Encore une fois le dernier tiers est plus difficile… Toujours la meme chose depuis mes début sur cette distance half… par contre la différence, c’est que la moyenne est plus élevé qu’à mes débuts !!! Bref on est meilleur, mais on en profite pas pour tenir sur la distance est on continue plus tôt à envoyer un peu trop fort….

Mais bon, à chaque fois, je me dis que cela devrait tenir, et je suis plus du genre à tenter…. Mais bon, est-ce une bonne chose pour le semi derrière ? La cap aussi est mon point fort…. et il serait tant d’en profiter un jour sur half….

2h28min47, 22ème temps.

Beau temps…. Je me suis rendu compte ces derniers jours que je suis sur mes moyennes de CD de mes premières années… Bref, il y a bien du progrès… Mais se limiter à un 35 de moyenne dès le début n’aurait – il pas été préférable ? Perdre 2,3 min pour tenter d’en gagner 10, 15, derrière ? Quand est-ce que je vais oser faire ça ?

Sinon, pour moi, un cricuit un peu moyen, 3 tour , c’est un peu beaucoup, et beaucoup beaucoup de relance.

Cap:

J’ai ma montre ! Elle me permet de réduire mon allure trop rapide au départ. Je préfère ma caller sur les 4min/km maxi sur plat… On verra sur le dernier tour s’il m’en reste. Le circuit est assez difficile… Beaucoup de gondron certes (mais bon avec un dos qui va devenir fragile c’est pas un bon point), mais de belle petite cotes et un passage de sentier à faire…. Le 1er tour se passe plutot bien. Belle allure, bien que ceux qui me connaissant se rende déjà compte que ma foulée n’est pas là….. Au milieu du 2ème tour, 11ème km, je coince, le bas de mon dos tire… Et je vais avoir l’impression de me trainer.. de me faire doubler énormément (au final j’ai du perdre 20 place, c’est fou, j’ai l’impression de mettre fait doubler beaucoup plus)…… Passage très difficile….. Incapable de me reprendre. Ce n’est pas un manque de jus comme au Breizhman, je suis réellement bloqué.. à mois que ce soit les 2….

1h39min24, 94ème temps

J’ai honte…. Moins bon classement qu’en natation, on aura tout vu ! Certes il faut que je bosse mon fond en cap, mais là je ne sais pas ce qui s’est passé…. Un coup vent la prochaine fois sur le vélo ? Trop tendu avant la course, pas assez d’étirement ces dernière semaines ?

J’arrive pour finir, je prends mon Léo pour franchir la ligne, ca fait du bien de l’avoir avec soit….. c’est bien ça le principal.

Mais bon

Tout n’est pas noir. sur ces 2 derniers half, j’ai sorti de très belle moyennes vélo. Peut être trop pour la cap ? Mais le niveau est intéressant. Si seulement je tenais une allure constante sur les 90km…..

Après les personnes arrivaient avant moi et juste après moi été surprise de me voir là. Finallement, on est surpris de me voir 45ème. C’est quand même une satisfaction personnelle….

Et au final, on est quand même en 4h49 (45ème). Cela reste un beau temps. Une bonne base de course un peu raté (enfin surtout une moitié de cap). Bref, tout cela c’est plutot encourageant…

Après ça, j’ai pas eu la force d’enchainer sur un CD. La saison aura été light en compét, c’etait prévu. Tout de même 3 half, c’était prévu aussi. Pour 2014 ? A voir. C’est de plus en plus dur de se rendre disponible pour se préparer pour le long…. On va s’organiser pour…. Mais si je continue, je sens que je vais avoir besoin d’un ou 2 grands rendez vous pour la motivation. Sinon, ce sera une saison course à pieds….

 

 

Semaine compliquée bis, mais sympathique

Même titre que la S-1 avant le Breizhman : voir ici… On aurait pu copier/coller le texte…. Par contre, on a pu profiter, avec le baptême du petit le dimanche…. ca fait du bien de couper !

Sem. CAP Vélo Nat. Volume
36 : 02 au 08/09 2 25,3km (1h52) 2 115km 4h02 3 8.20km 2h55 08h50
Cumul depuis Sem 26 396km (30h46) 2160km (71h39) 72,4km (24h18) 126h47

Beau cumul depuis le reprise post blessure 🙂 Faudra tenter un CD dans la foulée de St Lunaire pour en profiter !

Cumul
21 jours
CAP Vélo Nat. Volume Commentaire
Sem 34-36 138km – 522km – 20,,9km + 33h48 –  On commence à descendre du à cette semaine
plus légère, sauf en nat, mais ca reste stable…..

Maintenant tout comme la dernière fois les dés sont jetés ! Mais j’ai l’étrange impression d’être moins dedans qu’avant le Breizhman…. J’ai tenté de bosser un peu plus à pied, mais le problème ne va se résoudre en 3 semaines….