Retour sur Duathlon S

Retour sur Duathlon S

3 en 2010, 5 en 2011, 4 en 2012….. certes 1 en 2016. Il état grand temps de revenir sur ce format. Alors certes j’adore le duathlon mais je sais que cela va être compliqué : je préfère le M, je n’est pas encore retrouvé une vitesse parfaite, j’ai du mal à me faire mal sur du très court ces derniers temps. Enfin, le drafting est autorisé….

Bref pour voir l’historique de toutes cette liste de duathlon, voir bas de page 🙂

La course

Ca part super vite…. en fait pas mal de junior et même de cadet sur cette course….. le duathlon devient moi un cercle fermé (vs 2011, 2012, voir nb participant de mon historique plus bas).

Bref je tente de suivre au début, mais il y a facile 20 personnes devant moi, avec un 1er km en 3min 11….. après je vais avoir du mal à me recaler sur mon ancien régime normal (comme sur les 10km de début de saison). Toujours ce problème de déglutition qui m’empêche de respirer proprement. Bref, l’allure baisse.

Je finis donc le 5km en 20min06. (avec Transition ?). Mon moins bon temps sur une CAP1 en Duathlon S, mais le parcours était pas évident, et difficile de comparer des choses qui ne mesurent pas forcément la même distance.

A ce moment, je suis 42ème.

Le début du vélo ne va pas être mon fort. J’ai toujours était trop prudent, et les 2 premiers kms en ville vont me couter une place dans les 30…. Je laisse filler un collègue, Cristophe dans un petit groupe. Tout ça parce que je freine trop dans la succession de virage. Je vais rester en chasse patate derrière eux durant le 1er tour. Jamais réussi à rentrer…. Un groupe de 3 me double et les rejoins…. pas réussi à les accrocher…. j’en avais déjà trop laisser…. A la fin de la 1ère boucle je vois qu’il ne sont pas si loin, mais c’est trop tard… je vois aussi un beau groupe de 20 unités assez proche derrière…. je baisse un peu de rythme sur la 2ème boucle car je sais qu’ils vont revenir…. oui…. mais ils ne reviennent qu’une fois la moitié de la boucle faite (toute la montée)….. je me laisse donc porter par ce groupe dans la descente et le retour sur Guingamp, histoire de me refaire une santé et de me jurer dans doubler un max en cap ensuite….

Et la voilà…. 2ème cap de 2km5 et des brouettes… Stef un collègue nous a rejoins à la fin du vélo. Je pars vite, et je me sans plutôt pas mal (pour une fois…. ca n’a jamais été mon fort les 2ème cap en du). Je vais par exemple mettre 1min15 à mon collègue. Pour le reste, j’ai réussi à prendre le large rapidement sur le petit groupe… j’ai surement laisser repasser 2 personnes sur la fin, retrouvant à nouveau mon problème de déglutition me gênant dans ma respiration….

ouf la fin…. avec ce sentiment mitigée de ne pas avoir réussi à tout donner….. compliqué à gérer ces très courtes distances 🙂

Conclusion : 49 ème…. C’est pas mal pour ce retour. on espère toujours mieux mais vu les conditions (drafting) et le forme du moment, et vu le volume d’entrainement, c’est pas mal.

Conclusion 2 : la vache le nombre de jeunes ! certes je suis plus vieux qu’en 2011, 2012, mais le nombre de junior devant  (et aussi un peu derrière quand même 🙂 ) ça fait plaisir pour ce sport !

Historique de mes Duathlon S :

Course Date Classement Nb CLassés Temps Total
Duathlon Sprint de Cesson Sevigné 1/5/2009 30 72 1:02:37
Duathlon Sprint de Cesson Sevigné 2/5/2010 7 63 1:01:25
Duathlon de L’Hermitage 6/6/2010 2 60 1:02:09
Betton 11/9/2010 12 96 1:10:22
Duathlon Saint Brieuc 20/3/2011 15 119 1:01:40
Duathlon de L’Hermitage 3/4/2011 6 60 1:00:00
Duathlon Sprint de Cesson Sevigné 2/5/2011 14 64 0:53:44
Ploerdut (Chpt Bretagne) 24/7/2011 4 41 0:56:33
Duathlon de Dinan 29/7/2011 10 60 0:46:21
Duathlon de Saint-Brieuc (Régional) 25/3/2012 12 103 1:00:00
Duathlon de L’Hermitage 1/4/2012 10 80 1:02:00
Duathlon de guer coetquidan 8/4/2012 2 43 1:10:19
Partheney – Chpt de France Duathlon (mélangé avec Elite) 09/09/2012 49 78 1:26:57
Duathlon S de Saint Sulpice 02/10/2016 5 190 1:14:32
Duathlon de Guingamp 25/03/2018 49 220 1:10:00

Et l’historique de mes temps intermédiaires quand ils étaient dispo :

Course Date CAP 1 Vélo CAP2
Duathlon Sprint de Cesson Sevigné 01/05/2009 0:17:32 0:32:01 0:13:07
Duathlon Sprint de Cesson Sevigné 02/05/2010 0:16:30 0:32:39 0:12:18
Betton 11/09/2010 0:08:28 0:40:36 0:20:21
Duathlon Saint Brieuc 20/03/2011 0:17:01 0:35:53 0:08:45
Duathlon Sprint de Cesson Sevigné 02/05/2011 0:17:33 0:27:36 0:08:37
Duathlon de Dinan 29/07/2011 0:11:56 0:28:17 0:06:08
Duathlon de guer coetquidan 08/04/2012 0:18:00 0:43:22 0:08:47
Partheney – Chpt de France Duathlon 09/09/2012 0:18:32 0:47:34 0:19:49
Duathlon S de Saint Sulpice 02/10/2016 0:19:01 0:40:37 0:12:24
Duathlon de Guingamp 25/03/2018 0:20:06 0:40:29 0:09:26

10km : ca revient pas comme ça

Ca commence avec le 10km de saint-grégoire, le 18 janvier dernier.

Saint Gregoire

Depuis mon podium improvisé sur la course à la saucisse, j’ai repris un peu plus l’entrainement spécifique. C’est assez difficile pour le moment. Je reste interrogateur sur mes entrainement de 2014 🙂 Bref, j’y suis pas encore !

Participation en masse de Saint Gregoire Triathlon au 10km, je fais donc parti de cette masse 🙂

La semaine du 18 commence mal, dos légèrement bloqué, je me fais vite remettre ça, mais autre surprise, le ventre sera un peu capricieux sur tout le week-end. Bref, je prends le départ, mais je ne suis pas dedans, je commence à perdre pieds à partir du 3ème km environ. Je n’arrive pas à ma faire mal. J’ai aussi une antre géne assez présente ces derniers temps… j’ai beaucoup de mal à avaler, et cela bloque ma respiration assez souvent:  le temps d’avaler, je loupe 3 respi en gros….

Résultat: 36min37.

Cela faisait 7 ans que je n’étais pas remonté dans les 36 minutes. Après 2 ans d’absence sur les 10km… il faut bien repasser par la.

Betton , la revanche ?

Après saint-gregoire, je me décide donc de m’aligner sur l’autre gros 10km hivernal du coin, celui de Betton. Il a lieu en meme temps que les régionaux de cross et est donc moins relevé.

Le temps est clément : froid, pas de pluie. Mais les 2, 3km de hallage (par tour) vont se faire vent de fasse, sur un sol bien gras.

Départ rapide pour ma part (en descente) histoire de ma placer. Je suis pas trop mal, mais pareil, ca craque au bout de 3km. Sur le reste, je vais retrouver encore mes problèmes de déglutition.

Bref, un 36min52 au final et une 16ème place. Dure, encore du monde habituellement (il y a 2 ans) derrière moi devant moi. Avec les conditions d’il y a 2, 3 ans, un top 10 voir 5 aurait peut être été jouable… Dur de savoir, car avec les conditions, personne n’est à « son temps ». Mais c’est normal c’est la reprise.

JE finis avec un gros sprint.. en compagnie de quelqu’un de Thorigné ! Ca faisait longtemps que j’avais pas fini en sprint… ca montre qu’il en reste sous le pieds….

En voyant ce tableau, je dirais que j’ai craqué dès le 2ème km 🙁

Alors ?

Un peu déçu surement, je pensais peut être que le retour au 34, 35 se ferait plus facilement. Il faut continuer à bosser.

Peut être qu’il faudrait que j’arrete de partir à mon allure de 2,3 ans, pour éviter de couper au bout de 3 km ? Faire un objectif intermédiaire à 35min serait pas mal non ?

Pour le problème de déglutition, je pense qu’il faut faire attention à bien boire avant la course…. c’est vrai que c’est surchauffé au boulot, ca doit encore moi aider…. et l’hiver on fait souvent moins attention à ça.

Bon avec tout ça, on pédale pas trop le week-end….

Prochaine course

le 15km de chez moi (thorigné-fouillard)…. j’aurai retrouvé mon niveau j’aurai dis : « pour retrouver ma 1ère place de Thoréfoléen », mais vu que, à Betton, j’ai fini au sprint ex-equo avec celui qui a pris cette 1ère place l’année dernière, je ne dis rien. L’année dernière il avait fait 55min, j’étais dans les 57. les années précédentes, j’étais toujours dans les 53 et 54….. Bref tout dépendra de où se trouve mon niveau dans 3 semaines. En retrouvant le top 10 cela marchera…

Un peu de stat

Historique de mes temps sur 10km.

 

un podium pour débuter, l’impro a du bon

Avant

Ca a commencé avec un repas de famille. Puis mon frangin, une semaine avant qui me tate avec un course auquel il pense participer,  un trail urban à nantes. Il participera à la grande course (15km et quelques). Il y a aussi un circuit pour gamin:-) de 8km et quelques (un seul tour en gros).

De mon côté, plus de blessure. Les impasses de septembre ont eu du bon, la reprise en douceur m’a fait du bien. 3 semaines de footing pur sur fin septembre et début octobre. Une reprise de la vma depuis le 16 octobre, sur des séances non complétes, juste pour se tester. Bon la vrai 1ère vma a été réalisé le 9 octobre mais s’en est suivi une semaine totalement vide de sport, cause d’un déplacement pro. La aussi des pauses de temps en temps font du bien ?
Bref, la semaine du 16 octobre, je réalise mes 2 et 3 ème séances non complétes de vma. Je  ressors d’une semaine sans sport. Bref, je le sens pas trop. La semaine de la course, une belle séance compléte de  300m le lundi et une séance remplie au 4/5 de 400m le mercredi me titille un peu…. Et si on tentait le cout. Je n’ai pas encore la caisse, mais le petite parcours semble plus ouvert (200 participants), moins relevé. Il y a surement moyen de se faire plaisir….  Oui, mais faut pas griller les étapes…. et je n’ai pas encore fait d’allure spécifique 10km…. Et je sais que je vais partir sur cette allure, on ne se refait pas !

Le vendredi soir, 2 jours avant la course, 30 minutes avant la fin des inscriptions, je m’inscris sur la boucle des hérons, la petite course.

Pendant

Après un bon repas le samedi, je me retrouve donc le dimanche à l’échauffement avec le frangin. Le départ des 2 courses est commun, ce qui ne va pas aider à la lecture au départ. Echauffement un peu mou comme à mon habitude. Je croise aussi Frederic BOURGEAIS, ancien duathléte de Rennes qui coure le grand parcours. Ca confirme que sur le grand parcours, le niveau est relevé.

Ca part. Je tiens le 1er groupe sur le 1er km. 3min 15 au 1er km. Je commence à me faire rétrograder en queue de ce petit groupe d’une dizaine d’unité, faut que je fasse gaffe quand même à pas me flinguer :-). Ca va décrocher tout doucement. On est plusieurs à sauter un par un…. Je vais en reprendre 2 sur les kms suivants… S’en suit un parcours sympathique de montée, descente , virage, relance, passage dans des parcs, descente de marche, montée de marche….  Je tiens bien l’allure… disons que l’allure est pas mal ralenti pas ce type de parcours (et mon manque de relance séche surement) mais je retrouve vite une belle allure sur le plat goudronné (dans les 3min2x) qui me montre que ca doit aller. Je vais commencer à me sentir un peu jsute à partir du km6, ésperant alors l’arrivée proche… C’est dans ce parrage que je vais me faire doubler par 3, 4 gars du grand parcours. Je commence à me demander combien j’en suis. combien de personne sont resté devant ? entre 5 et 10 ? combien sont sur le petit ? Je me dis que je vais peut etre finir 4ème, place que je connais bien quand il y a moyen d’accorcher mieux. C’est pas trop loin derrière, je continue à ma faire mal pour garder le rythme sur les 2 derniers km. Ma descente de marche n’a pas été terrible, la grande montée suivante a bien explosé le souffle…. On se fait mal.. enfin on quitte le grand parcours pour se diriger vers l’arrivée. Impossible de savoir ou j’en suis. En bas de la grande ligne droite en montée ves l’arrivée je vois un mec au loin. Je sais qu’un mec ne doit pas être trop loin derrière car les petites appladissements des spectateurs sont assez proches une fois que je passe. Et la, un mec me dit 3ème…. je lache mes dernière forces pour finir au courage sur un bon train pour être certain de ne pas ma faire rattraper (en gros si je tiens mon allure 10, je me dis que ca doit passer). Et ca passe……

Super content. Ca reste un petit parcours, pas tant relevé, mais j’ai reussi à être présent et profiter de cette situation.

Temps officiel 33min06 pour 8km5 en mode trail urbain., 3ème.

Et donc ?

C’est revenu assez vite. je me disais déjà ça la semaine de la course. J’ai retrouvé ma VMA sur le fractionné. Reste à y ajouter les dernières répétitions souvent dur à tenir. Je n’ai pas encore fait d’allure spécifique, mais la course montre qu’elle doit pas être trop loin…. Surement un manque de caisse pour tenir le 90% sur la distance mais cela a toujours été, et je sais que c’est un gros axe de travail pour cette année. En tout cas, ce qui a été primordial au final dans l’entrainement ce sont les 2 semaines sans rien de Septembre suivi des 2,3 semaines de footing pur…. comme quoi 🙂 Enfin, le semaine blanche sans entrainement 2 semaines avant la course n’a pas été très impactante.

En gros, cette course est le déclic qu’il me fallait au moment il le fallait. J’avais besoin de reprendre confiance, cela est fait. Et d’autres conclusions s’en suivent sur comment je vais tenir la prochaine saison pour ne pas arriver dans des non-saison comme sur ces 2 dernières années :

– prendre « légèrement » son temps pour revenir ca a du bon
– accepter les semaines blanches sans se mettre de pression inutile par rapport à tel plan ou tel plan… ca a du bon… il y a quelques années quand ca marchait bien, j’y faisait pas gaffe non plus (à la poubelle training peaks)
– Course non prévu… L’improvisation a du bon. et c’est là qu’on retrouve le plaisir !

Bref, certes, ca reconfirme ce que je dis depuis 2 ans. Retour sur le court pour profiter de mon niveau pas trop dégueulasse sur les épreuves rapides. Peut être du coup un regret sur la saison 2015 orienté ironman (à la sortie de belle course rapide en 2014 (chpt du monde de duathlon) mais d’un ironman raté en fin de saison). Mais si je l’ai fais c’est que je voulais voir ailleurs… Les 2 saisons suivantes ? 2016 et 2017 sont quasi inexistantes car cela a été un choix professionnelle…. Bref 3 ans de course rapide de loupé. On se reconcentre donc au plus vite sur les épreuves rapides avant que l’age me rattrape 🙂  Sans se mettre la pression 🙂

Saison 2018 les envies

La saison idéale pour 2018 pourrait être de cette forme  (toutes les dates sont des suppositions très probables) :

  • Remise en route sur novembre / décembre (10km chantepie ? / trail thorigné ? / ?)
  • 10km st greg (14 Janvier)
  • 10km betton (28 Janvier)
  • 10km st armel
  • 15km thorigné fouillard (25 Février)
  • Duathlon S Changé (1 Avril)
  • Duathlon M Guingamp (8 Avril)
  • Duathlon S clm/eq Lampaul Guimiliau (16 Avril)
  • Triathlon Taden M (27 mai ?)
  • Triathlon Tregastel M (3 juin ?)
  • ? Chpt du Monde de Duathlon (Début Juillet – Danemark) ?
  • Triathlon QUiberon (2 septembre)
  • Half Saint Lunaire ? (9 Septembre)
  • M de Carnac (16 septembre)
  • ? Chpt d’Europe de Duathlon (Courant Octobre – Ibiza; Spain 🙂 ) ?

On retrouve la une saison digne d’un 2014. Si j’étais en 2014, je dirais juste : « Bien entendu il y aura des adaptations, selon les dispos personnelles ». Mais cette fois-ci les plus gros points d’interrogations pour arriver à ca reste :

  • Besoin d’une visibilité sur ma saison et mes dispos pour les compét et l’entrainement
  • besoin d’une tête un peu plus libéré pour re-commencer à faire du sport en étant dedans 🙂
  • aspect financier à voir,  qui obligera surement à un choix entre le Danemark et Ibiza (si un des 2 peut rester)
  • et si les 3 premiers points sont ok…. reste aussi à retrouver un niveau potable…..

Bref, tout ceci reste donc la saison idéale, la saison rêvée…. un retour aux sources…. On verra ce qui sera possible derrière….

Fin de Saison 2017

Même refrain que l’année dernière : fin de saison 2016. Mais cette fois la conclusion change. Oui j’ai repris via des footings matinaux pendant les vacances au camping, oui je me suis re-fait mal au dos après, NON, je n’ai pas réussi à me re-projeter sur Saint Lunaire pourtant je suis bien déjà inscris. Un DNS de plus pour cette saison 2017 donc.

Depuis début août, je m’étais reporté sur une prépa pour venir me re-tester avec un niveau potable sur le Duathlon de Saint Sulpice. Pendant les vacances, j’avais pas mal reussi à suivre le plan, moins pendant le camping, mais les footings matinaux sont également un travail intéressant. Ensuite, le dos est revenu se faire sentir, le boulot est revenu bousculé les disponibilités pour s’entrainer……

Bref, pour suivre les conseils du dernier osteo, je pense que je vais bien arrêter 2017 là. Saison qui au final n’a jamais vraiment commencé : un DNF, un finish dans la douleur, puis des DNS. Cela me rend très triste de bâcher le Duathlon de Saint sulpice…. Ma conclusion fin 2016 était : retour sur les M et sur les Duathlons…. Résultat 2017 : 0 M et 0 Duathlon….. Il y a de quoi s’interroger.

Au final, je pense que le problème ne vient pas que du dos, ou que ce dernier n’est peut être pas l’élément déclencheur.

La tête n’y est pas & beaucoup de fatigue (je me couche trop tard) –> blessure facilitée notamment au dos -> pas d’entrainement par blessure et par manque de dispo -> saison impossible à mener.

Et oui comme toujours, j’ai besoin d’avoir une tête bien ordonnée et sereine pour réussir à aborder le sport tranquillement à côté. Et pour 2018 ?, vu que maintenant mon regard se projette dans cette direction…

Même phrase qu’il y a un ans : retour des triathlon M que j’adore, retour des duathlon et si possible retour sur un évènement international de ce type (mais là faut que le niveau revienne). Mais pour commencer tout ça, reprise PROGRESSIVE, pour tenter de ne pas se re-blesser immédiatement (d’où la fin de saison, marre de me faire mal).

Oui mais. Serais assez serein pour mener une telle saison ? La tête sera t-elle libérée ? Est-ce que je vais avoir assez de visibilité pour pouvoir avoir un semblant de planification ? Vais-je retrouver des soirées et week end  ou le boulot m’occupera un peu mois (donc moins de fatigue) ?

Tant de barrière possible pour avoir un retour à une saison que je rêve. 2018 sera t-elle une 3ème « no saison » d’affilée ? Les barrière semblent nombreuses pour le moment. J’espère que la fin de l’année me permettra d’en lever certains pour pouvoir me projeter enfin sereinement sur une saison normale.

Plaisir et Performance